jeudi 13 novembre 2014

Vérifier la validité d'une adresse email en ASP.NET

Dans le code source ajouter pour gérer les expressions régulières :

using System.Text.RegularExpressions;

Puis la constante :

public const string MatchEmailPattern =
            @"^(([\w-]+\.)+[\w-]+|([a-zA-Z]{1}|[\w-]{2,}))@"
     + @"((([0-1]?[0-9]{1,2}|25[0-5]|2[0-4][0-9])\.([0-1]?
[0-9]{1,2}|25[0-5]|2[0-4][0-9])\."
     + @"([0-1]?[0-9]{1,2}|25[0-5]|2[0-4][0-9])\.([0-1]?
[0-9]{1,2}|25[0-5]|2[0-4][0-9])){1}|"
     + @"([a-zA-Z]+[\w-]+\.)+[a-zA-Z]{2,4})$";

Utiliser ensuite la méthode suivante pour vérifier si l'email est valide ou pas :

public static bool IsEmail(string email)
    {
        if (email != null) return Regex.IsMatch(email, MatchEmailPattern);
        else return false;
    }

jeudi 6 novembre 2014

Comment définir une largeur 100% prenant en compte des marges ou des espaces ?

<div style="width: calc(100% - 20px);padding: 10px;"></div>

L'espace est nécessaire autour du signe de l'opération, sans quoi calc() n'aura pas d'effet.

Ce style est prise en compte par la plupart des navigateurs modernes.

vendredi 10 octobre 2014

Pourquoi l'adoption du numérique traîne ?

Quand on commence à parler de numérique, on évoque le manque de matériel et le manque de formation.

En fait, le plus gros frein à l'adoption du numérique est notre manque de considération.

Quand un partisan du numérique s'exprime et essaie d'impulser son usage, il dira : "il faut enseigner le numérique à l'école, montrer les dangers d'Internet, les dangers des réseaux sociaux, le respect des droits d'auteurs, le respect des autres en utilisant la messagerie, enseigner la capacité à distinguer les vraies informations des fausses, etc."

C'est comme si on disait : "il faut enseigner le Français à l'école, montrer les dangers de l'expression sexiste, qui dévalorise les femmes, parler du harcèlement moral causé par des propos manipulateurs, de mettre en garde contre des écrits négationnistes, de mettre en évidence les dégâts causés par l'expression écrite de certains philosophes, etc."

Aurait-on envie d'apprendre à parler et à écrire si l'on ne regardait que les propos négatifs, voire méchants, qu'on peut tenir quand on maîtrise une langue ?

Alors pourquoi, systématiquement, le faisons-nous avec le numérique ?

Plus on utilisera naturellement le numérique pour communiquer et pour produire, plus on saura vanter ses atouts, on n'en parlera pas de façon négative mais on apprendra aux autres à l'utiliser, tout simplement, au service d'actions du quotidien : parler, écrire, écouter, lire, calculer, rechercher, etc.

Le numérique est partout, il est dans nos poches avec les smartphones, il est dans nos sacs avec les tablettes, nous ne manquons pas de matériel, nous en avons déjà trop, nous avons juste besoin de l'utiliser et de donner envie aux autres.

vendredi 29 août 2014

Comment dessiner un cercle en CSS3 sans image ?


Créer une division avec une couleur de fond et une bordure arrondie (la mesure de l'arrondi doit être égale à la moitié de la largeur et la hauteur de la division) :


<div style="background-color: #ffaaaa;height:10px;width:10px;border-radius:5px;-moz-border-radius:5px;-webkit-border-radius: 5px;">

Les deux dernières propriétés de style sont utiles pour les navigateurs autres que Chrome et Safari.

Comment dimensionner et positionner une fenêtre en javascript ?

Cette ligne de commande, à écrire dans le body de la page html (<body onload="...">), va redimensionner la fenêtre surgissante ouverte, aux dimensions 1024 x 768, et la positionner au milieu de l'écran :

onload="window.resizeTo(1024, 768); window.moveTo((screen.width-1024)/2,(screen.height-50-768)/2);"

jeudi 7 août 2014

Désactiver les messages d'alerte intempestifs

Quand on utilise certains composants comme le composant CallBack de www.componentart.com, certains messages du genre "data cannot be loaded" apparaissent. Pour les inactiver, écrire ces lignes dans la zone <head> de la page .aspx :

<head>
....
<script type="text/javascript">            
            window.alert = new Function('', '');
</script>
....
</head>

La fonction javascript alert est vidée.

lundi 4 août 2014

Comment remplacer les balises META TAG d'une MasterPage en ASP.NET C# ?

Ce qui suit peut être utile pour le partage d'une page Web dans Facebook, en effet ce dernier récupère la balise Description de la page à partager pour remplir le résumé.

Depuis une page Web le lien "https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=" suivi de l'URL de la page affiche le résumé de partage ci-dessus.


Dans la MasterPage.master, écrire :

<head runat="server">
.....
<meta name="Description" id="PageDescription" content="Description de la page par défaut" runat="server" />
<meta name="Keywords" id="PageKeywords" content="Mots clés par défaut" runat="server" />
....
</head>

Dans la MasterPage.master.cs, écrire :

....
public partial class MasterPage : System.Web.UI.MasterPage
{
    public string MetaDescription
    {
        get
        {
            return PageDescription.Content;
        }
        set
        {
            PageDescription.Content = value;
        }
    }
    public string MetaKeywords
    {
        get
        {
            return PageKeywords.Content;
        }
        set
        {
            PageKeywords.Content = value;
        }
    }
    ....
    protected void Page_Load(object sender, EventArgs e)
   {
      ....

Dans la Page.aspx faisant référence à la masterPage :

En première ligne vérifier la présence d'une ligne similaire à celle-ci :
<%@ Page Title="" Language="C#" MasterPageFile="~/MasterPage.master" AutoEventWireup="true" CodeFile="Page.aspx.cs" Inherits="Page" %> 

Dans la Page.aspx.cs, écrire :

....
protected void Page_Load(object sender, EventArgs e)
{
    ....
    Page.Title="Titre de la page en remplacement de celui de la MasterPage";
    MasterPage MyMaster = (MasterPage)this.Master;
    MyMaster.MetaDescription = "Description de la page en remplacement de celle de la MasterPage";
    MyMaster.MetaKeywords = "Mots clés de la page en remplacement de ceux de la MasterPage";
    .....
}

dimanche 3 août 2014

Fréquentation d'une école, collège ou lycée bien investie dans le numérique

L'école fréquentée par l'enfant "dys" a bien intégré le numérique dans sa pratique pédagogique régulière : les enseignants utilisent souvent leur email, l'école dispose d'un Espace Numérique de Travail (par exemple l'ENT MESTEK) mise à jour à chaque cours avec les documents numériques de chaque leçon, exercice, un réseau Wifi sécurisé est accessible par les élèves.

L'ENT MESTEK est un espace numérique de travail pour collège et lycée, il permet aux élèves et aux parents d'accéder facilement à leurs données, de contacter rapidement l'équipe éducative.

Très peu de choses seront à demander au corps enseignant, l'enfant "dys" paraîtra comme un autre enfant, il pourra même être pris en exemple par le professeur pour inciter les autres élèves à bien s'organiser pour accéder au cahier de textes en ligne, télécharger les documents, les compléter et les rendre.

Si l'enfant commence juste à utiliser un iPad dans le cadre scolaire, merci de lire attentivement cet article : Fréquentation d'une école, collège ou lycée non investie dans le numérique.

L'enfant peut disposer à la maison d'un ordinateur de bureau, si c'est un MacBook, l'intégration sera facilité, sinon, sur PC, il pourra suivre le travail commencé sur l'iPad via le site www.icloud.com.

On peut aussi acheter un clavier pour transformer l'iPad en ordinateur de bureau.

Un clavier transforme un iPad en ordinateur de bureau

Voyons les cas d'utilisation que rencontrera l'enfant à l'école :
  • Le professeur distribue des photocopies contenant un travail à compléter et à rendre. L'enfant se connecte à l'ENT de l'école, lit son cahier de textes et télécharge le document que le professeur aura préalablement installé. L'enfant ouvre le document dans Pages, le complète et le renvoie au professeur (il peut aussi le partager en écriture pour que le professeur écrive la correction directement dans le document*). Le professeur envoie à l'élève la correction.
  • Le professeur affiche en vidéo projection un document à recopier, l'enfant télécharge le document sur son iPad et dispose de suffisamment de temps pour le lire.
  • Le professeur projette sur tableau interactif (TBI) le logiciel GeoGebra, fait une démonstration et demande à un élève de faire la manipulation au tableau. L'enfant lancera l'application GeoGebra sur son iPad, suivra la démonstration, il pourra la reproduire, également pour celle de l'élève.
  • Le professeur demande à chaque groupe d'élèves de faire un exposé. L'enfant fera l'exposé en utilisant l'application Keynote, il pourra la partager avec ses camarades via www.icloud.com pour effectuer un travail collaboratif. De retour en cours, les élèves se connecteront depuis l'ordinateur du professeur connecté au vidéo projecteur à www.icloud.com et afficheront la présentation.
  • Le professeur de SVT, distribue des tablettes Android à chaque élève pour faire une recherche sur internet. L'enfant "dys" aura une longueur d'avance : alors que les autres élèves chercheront encore le maniement des logiciels, il aura tout le temps de lire le contenu de sa recherche.
Si l'école dispose d'ordinateurs à la disposition de l'élève, il faudra préférer une utilisation propre de son appareil. En effet l'enfant est habitué à son maniement, à son organisation et ne perdra pas de temps à découvrir un autre environnement, voire à faire face à un dysfonctionnement. Cette pratique appelée BYOD (Bring Your Own Device) est de plus en plus en vogue dans les entreprises américaines. Il suffira dans la plupart des cas de pousser le clavier de l'ordinateur de la salle de cours, de poser l'iPad à sa place et de travailler. Le professeur sera content de disposer d'un ordinateur supplémentaire pour les autres élèves. L'enfant "dys" sera tellement efficace dans le maniement de son outil qu'il ne sera pas une gène mais au contraire, terminera le travail bien en avance et pourra éventuellement aider les autres.

Cellular :
Il peut être utile d'équiper son enfant d'un iPad Cellular ou 4G. En effet le réseau Wifi de l'école risque d'être inaccessible pour les appareils n'appartenant pas à l'école ou bien risque d'être saturé. Avant de faire cet investissement, assurez-vous que dans la plupart des salles de cours, la réception en 4G est bonne. Dans les grandes villes c'est souvent le cas, par contre en campagne cela risque d'être plus compliqué. Un iPad Cellular coûte plus cher et nécessite le paiement d'un abonnement mensuel spécifique auprès d'un opérateur téléphonique, généralement cela coûte 15 € par mois.

Imprimante :
L'impression est à bannir. Elle complique systématique l'usage du numérique. Télécharger et envoyer par email les informations. Si la connexion au Wifi est perturbée, attendre la fin de journée pour envoyer, télécharger en amont avant de partir le matin.

Clé USB :
Les clés USB sont à bannir, elles aussi. Elles ne sont pas sécurisées, elles véhiculent des virus, on les perd très facilement.

L'usage de l'iPad augmente la performance de l'élève, simplifie son organisation, diminue l'empreinte carbone, allège les cartables et surtout prépare l'élève à son intégration dans la société actuelle


Loin d'être un handicap, l'enfant "dys" sera considéré comme un avant-gardiste et contribuera à faire évoluer l'école pour que celle-ci élimine le papier inutile et favorise l'usage du numérique pour tous les élèves de façon systématique.



* L'élève complète un document avec l'application Pages sur son iPad. Ensuite il partage le lien via iCloud en envoyant un email au professeur. Le professeur pourra depuis un ordinateur, Mac ou PC, accéder au document via un navigateur internet, écrire  la correction dans le document, en utilisant une autre couleur. Si le professeur ne veut pas dévoiler immédiatement la correction, il attendra la séance suivante, pendant la remise des copies papier corrigées aux autres élèves, l'enfant "dys", accédera à son document corrigé, sur son iPad et découvrira la correction.

Dans Pages, appuyer sur le lien Partage, choisir le menu Partager le lien via iCloud

Choisir l'option Mail

Le lien est ajouté dans l'email qui doit être complété


Article connexe : Objectif zéro papier.

Fréquentation d'une école, collège ou lycée non investie dans le numérique

L'école fréquentée par l'enfant "dys" (voir l'article maître) n'a pas intégré le numérique dans sa pratique pédagogique régulière : elle ne dispose pas de réseau wifi en accès libre sécurisé, il y a peu d'ordinateurs à la disposition des élèves, les enseignants utilisent principalement le support papier et tableau pour enseigner.

Moins on imposera de changement au système en place, plus grandes seront les chances de réussite. Dans tous les cas il y aura quelques exigences à faire passer.

Il est important dans un premier temps de faire accepter l'utilisation de l'iPad dans un cours pour prendre des notes, faire les exercices demandés et rendre son travail par email. Si l'usage de l'iPad ne perturbe pas le déroulement habituel du cours il n'y aura pas trop d'objections. La seule pouvant être avancée, étant : "l'enfant donne envie aux autres", ce qui en soi est plutôt une bonne chose, car au moins cette pratique pourra faire évoluer l'école.

Dans un deuxième temps, il est nécessaire de demander aux différents professeurs de lire régulièrement leur messagerie électronique (professionnelle ou personnelle, selon leur choix) et de communiquer cette adresse à l'enfant.

Une fois ces deux choses acquises, il faudra régler ces différents points :
Près du corps, l'appareil est en sécurité.
  • Le regard des autres : l'enfant devra être capable d'expliquer pourquoi il utilise un iPad en cours, à ses camarades, généralement cela ne demandera pas trop d'efforts, les autres élèves trouveront ça plutôt bien.
  • La protection de l'iPad : une housse adaptée (de préférence une Smart Case vendue sur l'Apple Store - plus durable que les autres produits à bas coût du marché), disposer l'iPad entre deux livres dans le sac, à la récréation déposer son cartable dans son casier (si l'élève ne dispose pas de casier, demander la permission de le déposer à l'accueil, à la vie scolaire ou à l'administration).
  • La batterie de l'iPad : il est nécessaire de faire prendre l'habitude à l'enfant de charger systématiquement l'appareil la nuit, pour que celui-ci soit complètement autonome toute la journée. L'appareil peut servir utilement de réveil. Pour éviter la pollution par les ondes, mettre l'appareil à plus d'un mètre du lit et sélectionner le mode avion. Même si la batterie n'est pas complètement déchargée, on peut le brancher.
  • Le paramétrage de l'iPad : il sera nécessaire de créer un compte Apple (sans carte bancaire - demandé lors de la mise en service d'un nouvel appareil) et un compte iCloud (Réglages, iCloud, cocher E-mails) avec des données qui identifent facilement l'enfant : le prénom et le nom doivent apparaître clairement dans l'adresse email de l'enfant, exemple : arthur.lacaze@icloud.com. Ensuite effectuer un test pour vérifier que l'enfant reçoit bien les emails lui étant adressés, lui demander de remplir soigneusement son carnet d'adresses avec le nom, le prénom (option) et l'adresse email de chacun de ses professeurs (on peut utiliser le champ Société pour indiquer la discipline - vérifier que chaque adresse email est fonctionnelle, en envoyant un email type à chaque professeur et en demandant une réponse). Apprendre à l'enfant à écrire simplement mais proprement un email en le signant systématiquement par son prénom, son nom et sa classe (la signature peut être automatisée dans Réglages, Mail, Signature). Il peut être important de sécuriser l'iPad par un code à quatre chiffres (Réglages, Code). Cela évitera que des camarades s'en servent à l'insu de l'enfant.
  • Les logiciels à installer : Mail, Notes, Appareil photo sont les logiciels que l'enfant utilisera le plus souvent. Suivant le niveau (école, collège, lycée), il pourra être installé les logiciels de bureautiques disponibles gratuitement sur les appareils Apple achetés après novembre 2013 : Pages (traitement de texte), Numbers (tableur), Keynote (présentation). Acheter sur l'Apple Store un logiciel de dessin comme ArtStudio pour iPad pour moins de 5€*. Ce dernier logiciel sera indispensable pour rendre l'enfant autonome  (voir les cas d'utilisation ci-dessous). Voir aussi en bas de page des logiciels utiles pour le collège et le lycée#.
  • L'organisation des usages : l'enfant utilisera des jeux sur l'iPad, inutile de lui interdire, il le fera à votre insu autrement, par contre il sera nécessaire de l'aider à bien cloisonner ses activités. On pourra par exemple mettre sur la première page de l'écran, les logiciels utilisés pour le travail et sur une deuxième page les jeux ou les autres applications.
L'iPad bien rangé dans un sac d'école ne subira pas de dégradation, à condition bien sûr, de ne pas le laisser traîner sur le sol dans la cour, à la merci des coups de pied et des jets.

Une fois ces points vérifiés, laisser le plus souvent l'enfant avec cet outil, pour que son usage devienne le plus naturel possible.

Maintenant, examinons certaines situations dans lesquelles l'enfant se retrouvera à l'école afin de voir comment il peut se débrouiller encore plus facilement que les autres élèves :
  • Le professeur de Français écrit au tableau, les élèves doivent recopier : l'enfant lancera l'application Notes, en première ligne, il écrira : "Français - Le titre de la leçon", ensuite il tapera rapidement le cours en profitant du moteur de suggestion de mot (avec la bonne orthographe) intégré au logiciel.
  • Le professeur de Mathématiques écrit des exercices au tableau et demande de les faire sur son cahier : l'enfant lancera l'application Notes, en première ligne il écrira 'Mathématiques - Leçon 2 - Exercices", ensuite il recopiera l'énoncé des questions et répondra en dessous. Pour écrire des formules mathématiques il devra simplifier l'écriture de la sorte : (2x+3)/5=10. S'il doit faire un dessin, il utilisera l'application ArtStudio, fera son dessin, l'enregistrera sous le nom "Mathématiques - Leçon 2 - Exercice 1". De retour dans l'application Notes, il écrira sous la question : Voir ArtStudio.
Application Notes native pour la plupart des usages : rapidité d'exécution, rangement automatique, pour régler la taille des caractères (Réglages, Général, Taille du texte)
  • Le professeur d'Histoire Géographie donne un devoir sous forme de photocopie : l'enfant se lèvera un instant pour prendre en photo la photocopie qui se mettra dans l'application Photos. Il lancera ArtStudio, importera la dernière photo prise et la complétera par du texte (outil T) ou par un dessin. A la fin du travail, il l'enregistrera en lui donnant le nom "Histoire-Géographie - Chapitre 3 - Devoir". Il rendra sa copie par email en l'exportant dans l'application Photos puis, depuis cette dernière application, Envoyer par email. Il n'oubliera surtout pas d'écrire son prénom, nom et classe dans l'email. Il peut par exemple écrire un court message : "Madame, voici mon devoir. Arthur Delacaze 67".
L'application ArtStudio est utile pour le dessin à main levée et pour compléter un document pris en photo. Une fois le document complété, il peut être exporté en photo puis envoyé par email. Il peut être nécessaire de diminuer la taille de la photo.

Dans cet environnement scolaire, un iPad Wifi uniquement sera suffisant, inutile d'acheter un iPad Cellular ou 4G, l'économie est substantielle. Les emails envoyés au cours de la journée en mode déconnecté, seront envoyés automatiquement, le soir, de retour à la maison, lorsque l'iPad se connectera tout seul à internet en Wifi. Un iPad de 16Go est suffisant dans la plupart des cas. La taille de l'écran est importante, on préférera un iPad de 9,7 pouces.



Avec cette façon de fonctionner, on comprend que le professeur sera peu contraint : il devra lire ses emails pour corriger le travail de l'élève, il faudra aussi du côté des parents, se contenter d'une correction brève, on pourra suggérer par exemple au professeur d'écrire une courte phrase envoyée en réponse à l'email reçu.

Il est indispensable d'unifier les usages : l'enfant devrait utiliser son iPad systématiquement dans tous les cours. En EPS a priori pas d'usage, en Arts plastiques en utilisant ArtStudio plutôt que le papier dessin, en Anglais il sera utile d'installer le clavier de la langue et d'apprendre à l'enfant à changer de clavier pour déclencher la suggestion appropriée (Réglages, Général, Clavier, Claviers, ensuite lorsque le clavier apparait appuyer sur la terre pour changer de clavier), en Technologie en utilisant Pages ou Numbers, en SVT ou en Physique en utilisant ArtStudio pour les schémas et dessins, pour faire un exposé : Keynote. 

Le professeur qui risque d'être le plus réticent est, contre toute attente, le professeur de Mathématiques, qui en général est très attaché à la notation scientifique. Celui-ci risque de vouloir imposer la rédaction de cette notation avec un logiciel de traitement de texte. Il est indispensable de lui faire prendre conscience que cette pratique alourdira énormément  la pratique de l'enfant "dys" et sera vraiment contre performante. Pour aider à faire comprendre au professeur de Mathématiques que l'on peut se passer de cette notation, on peut expliquer que les développeurs en informatique, qui utilisent de nombreuses formules scientifiques dans leur programme, les écrivent en ligne, par exemple : y=Racine(5x+6^2)/(2x-1).

Quelques peurs à évacuer : 

"mon enfant ne saura pas écrire" : il le saura mieux que les autres élèves car dans tous les métiers on écrit quasi exclusivement avec un clavier et non avec un stylo.
"mon enfant va s'esquinter la vue" : les écrans sont de très bonne qualité maintenant, si l'enfant a des problèmes de vue, privilégier un écran Rétina. Etant donné que la taille des caractères peut être adaptée, la lecture sur écran est en réalité plus reposante que sur du papier.
"mon enfant va avoir de mauvaises fréquentations via sa messagerie" : une surveillance souple doit être mise en place par les parents. Selon l'age de l'enfant, vérifier régulièrement, une fois par semaine ou une fois par mois, sa messagerie et sa messagerie instantanée (iMessage). Si l'enfant efface son historique, il convient dans ce cas d'être particulièrement vigilant.
"mon enfant risque de consulter des sites pour adulte" : une vérification régulière de l'historique dans l'application Safari permettra souvent d'éviter cela. Le wifi de la maison peut être coupé le soir au moment de se coucher, en éteignant la box.



* Comment installer un logiciel non gratuit sur l'iPad de mon enfant sans rentrer le code de ma carte bancaire ? Il est possible d'acheter un carte iTunes soit dans un magasin soit via internet : http://store.apple.com/fr/browse/home/giftcards/itunes/gallery. Cette carte contient un code, qu'il faudra saisir dans l'application AppStore de l'iPad, Sélection, Code (en bas de page). Le compte Apple ID de votre enfant sera crédité du montant de la carte, les applications payantes pourront être achetées. Vérifier que la carte permet bien d'acheter dans l'AppStore et non uniquement dans iTunes (musique).

# Logiciels utiles pour le collège et le lycée : GeoGebra (Géométrie), MathPad (écriture de formules mathématiques).





Comment les "dys" font avancer l'école !

La solution la plus souvent proposée pour répondre aux troubles de l'apprentissage (dyslexie, dysgraphie, dyscalculie etc.) est la fourniture de photocopies écrites avec une certaine taille de caractères et une police adaptée. Si ces copies sont effectuées à temps, ce qui n'est pas le cas à l'usage, étant donné que l'enseignant doit intégrer l'exception dans sa pratique routinière, cela n'enlève pas la charge d'écriture qui incombe à l'élève lorsqu'il doit rendre des exercices.

Dans d'autres cas, on donne à l'enfant un ordinateur portable, lourd, encombrant qui ne tient pas la charge, avec une panoplie de logiciels dans l'environnement Microsoft Windows. Il en résulte un alourdissement de l'environnement de l'enfant : comment retrouver les notes qu'il a prises en cours d'Histoire-Géographie, par exemple, dans quel dossier ? avec quel logiciel ? quelle version ? Sans compter le temps de lancement de l'ordinateur en début de cours avant d'être enfin opérationnel. Bref cette solution s'avère à l'usage assez catastrophique.

Pourquoi ne pas utiliser, ce que l'enfant a dans son environnement habituel, le matériel qu'il maîtrise et qu'il affectionne : un iPad ?


L'appareil est léger, tient la charge sur la journée, est instantanément opérationnel.

Pourquoi un iPad et pas une tablette d'une autre marque ?
A ce jour, ce matériel est de meilleure qualité que ceux des autres marques, il est plébiscité par les enfants, le système d'exploitation est simple, stable et bien organisé : l'enfant ne se pose pas la question : où se trouve mes notes prises en Histoire-Géographie, par exemple.

L'interface de l'iPad est la plus aboutie pour le travail scolaire : consultation de manuels scolaires, création de livre, création de tableaux, rédaction d'articles, retouche de photos, montage de vidéos, composition de musiques
Avant de voir différents cas d'utilisation, répondons aux deux objections les plus fréquentes lorsqu'on incite à l'achat d'un appareil de la marque Apple :
- C'est du matériel pour les riches ! Une étude comparative sur un usage de 4 ans montre à l'évidence que ce matériel est plus économique que les autres (peu de maintenance, peu de réparation, la batterie tient la charge, le logiciel est encore utilisable, l'appareil est toujours réactif, la revente est possible à un prix élevé par rapport aux autres marques). Un iPad coûte moins de 100 € par an, si l'on retranche le prix de revente, et ce, qu'il soit acheté neuf ou d'occasion. On trouve de nombreux iPads d'occasion à des prix très abordables (www.priceminister.com, www.ebay.fr). Ne pas acheter d'iPad en dessous du modèle 2.
-  C'est un environnement fermé ! C'est une force du système d'exploitation et non une faiblesse. En particulier pour un "dys". L'installation d'application est nativement limitée ce qui évite d'inonder l'environnement de travail de l'enfant. Les suppressions par inadvertance sont difficiles, la sauvegarde de l'ensemble des informations sur iCloud permet de poursuivre son travail sur un autre iPad, si le premier est vendu, perdu ou volé. Il est possible aussi de retrouver toutes ses informations depuis un PC sur www.icloud.com. Enfin, un parent peut facilement verrouiller la plupart des fonctions de l'appareil.

Voyons maintenant les différents cas d'utilisation. Nous en examinerons deux :

dimanche 11 mai 2014

Comment afficher un contrôle après un PostBack en asp.net C# ?

En programmation traditionnelle, formulaire rafraîchi après un AutoPostBack sur un DropDownList par exemple, comment afficher le contrôle qui a commandé le lancement du formulaire, en particulier lorsque ce contrôle se trouve sur une partie non visible du formulaire (en dehors de l'écran visible) ?



Définir un contrôle dans la page .aspx :

<asp:DropDownList ID="pays" name="pays" runat="server" AutoPostBack="true" onselectedindexchanged="pays_SelectedIndexChanged"></asp:DropDownList>

Ajouter l'attribut HTML name="pays".

Dans le fichier .aspx.cs associé à la page .aspx, ajouter la méthode du changement d'index du DropDownList, à la place de traitement, effectuer le traitement nécessaire pour enregistrer la nouvelle valeur par exemple et ajouter les lignes suivantes pour afficher le contrôle dans la fenêtre de l'écran :

protected void pays_SelectedIndexChanged(object sender, EventArgs e)
{
        //traitement .....
       //retour au contrôle
        string csname1 = "RemarqueScript";
        Type cstype = this.GetType();
        ClientScriptManager cs = Page.ClientScript;
        string cstext1 = "window.location.href=window.location.href+'#pays';";
        cs.RegisterStartupScript(cstype, csname1, cstext1, true);
}

jeudi 3 avril 2014

Image de fond fixe

Pour définir une image de fond fixe (qui ne scroll pas) en CSS :

<body style="background-image:url(url de l'image);background-attachment:fixed;">

mercredi 12 mars 2014

A l'école, le zéro papier coûte moins cher

Voici un cas concret de situation zéro papier vécue depuis 5 ans.

Dans un collège d'Aquitaine, les élèves disposent en classe, dans une discipline, depuis 8 ans, d'un ordinateur chacun, ils n'utilisent ni fourniture scolaire, ni photocopie ni livre papier.

Voici le bilan économique :

Equipement informatique : 15 200 € (1900 € par an)
1 Serveur : 2500 €
25 clients légers portables (Wyse 25 x 500 €) 12500 €
Electricité  : ([Serveur] : 1 x 200 Watts x 24 heures x 252 jours  = 1200 kWh x 0,0883 € = 110 €, [Wyse] 25 x 14 Watts x 6 heures x 200 jours = 420 kWh x 0,0883 € = 37 €. Total [EDF]) : 150 €

Equipement papier remplacé : 21 000 € (2600 € par an)
Classeur, cahier, copies papier : (200 élèves x 10 € x 8 ans) 16000 €
Photocopies (20 copies x 200 élèves x 8 ans x 0,03 €) 960 €
Manuel scolaire (1 livre x 200 élèves x 20 € - on considère qu'un livre dure 8 ans - / 2) 4000 € / 2 = 2000 €

L'avantage économique du numérique sur le papier est possible à condition de n'utiliser aucun papier : pas d'imprimante pas de photocopie pas de cartouche d'encre etc.

Cette comparaison prend en compte un équipement minimum en papier, bien souvent des coûts supplémentaires s'ajoutent : quelques ordinateurs, une imprimante, des cartouches d'encre, encore du papier pour l'imprimante, un livre supplémentaire acheté par élève.

Si on veut que le numérique soit plus avantageux, économiquement et écologiquement, il est nécessaire qu'une technologie remplace une autre.

mercredi 5 mars 2014

Le téléphone sonne, vite je réponds...

Avez-vous déjà été dérangé par un appel téléphonique ? Certainement. Le téléphone est devenu si pratique que son usage a remplacé une grande partie de l'écrit.

Qui parmi les adeptes du téléphone envoie des courriers ? Pas grand monde. Et pourtant, avec le temps, nous nous sommes transformés en standardistes !

Les appels téléphoniques sont de véritables destructeurs de concentration. Nous avons besoin de concentration pour effectuer une tâche. Habituellement nous pouvons nous concentrer 30 minutes sans avoir besoin de distraction. Ces moments de concentration sont nécessaires pour avancer, pour construire et achever un travail.

Le téléphone a eu son heure de gloire, le portable a eu ses années populaires. Personnellement depuis 2013 je n'ai plus eu besoin de téléphone portable.

Pourquoi n'a t-on plus besoin de téléphone ? Le principal vecteur de communication devrait être l'email. Avec un email on peut envoyer une information, poser une question, recevoir la réponse, sans déranger son interlocuteur. La seule chose à faire est de patienter. De plus, l'écrit nécessitant plus d'efforts, nos propos seront plus réfléchis.

Qu'en est-il des conversations plaisir, là où l'on apprécie d'entendre son interlocuteur avec toutes les informations que transporte la voix, les sentiments, les émotions ? Il y a Facetime, Skype, Hangouts. Et avec ces moyens, nous avons encore plus que la voix : l'image.

Pour faire simple, pour les communications de tous les jours : l'email, pour les communications occasionnelles avec la famille ou les amis : la visioconférence.

samedi 8 février 2014

Copier une table (structure et données) d'une base de données vers une autre sur un serveur différent - SQL Server

Export
  • Se connecter via le logiciel Microsoft SQL Server Management Studio au premier serveur,
  • Clic droit sur la base de données, Tâches, Exporter les données,
  • Suivant, Source (Choisir la base de données source),
  • Suivant, Destination (Choisir une base de données locale - en créer une),
  • Suivant, Copier les données à partir d'une ou plusieurs tables ou vues,
  • Suivant, Choisir les tables, Suivant, Terminer.
Import
  • Se connecter au serveur contenant la base de données cible,
  • Clic droit sur la base de données, Tâches, Importer des données,
  • Suivant, Source (Choisir la base de données locale, précédemment créée),
  • Suivant, Destination (Choisir la base de données cible),
  • Suivant, Copier les données à partir d'une ou plusieurs tables ou vues,
  • Suivant, Choisir les tables, Suivant, Terminer.

Redimensionner automatiquement une image en hauteur

HTML:
<div class="image-container">
 <img src="images/bears.jpg" alt="three bears peer at goldilocks"/>
</div>
CSS:
.image-container { height: 80vh; }
img { height: 100%; }

lundi 20 janvier 2014

Mon iPad est lent, comment faire ?

Si vous utilisez votre iPad de façon intensive, y compris pour travailler (Pages, Numbers, Keynote), vous devrez faire attention de garder suffisamment de mémoire libre. Il faut garder au moins 1/3 de la mémoire de l'appareil libre. Par exemple si vous avez un iPad 16 Go, faites en sorte qu'au moins 5 Go de mémoire soit libre.

Comment savoir quelle est la quantité de mémoire disponible ? Réglages, Général, Informations (Settings, General, About).

Quels sont les symptômes d'un manque de mémoire ? Vous affichez un PDF avec iBooks, certaines parties du document sont cachées par des pavés noirs ou blancs. Vous passez d'une application à l'autre, vous attendez quelques secondes, le temps que l'application se rafraîchit. Vous sortez de Safari pour aller dans une autre application, quand vous revenez dans Safari, la page se rafraîchit. Quand vous affichez une vidéo dans Safari ou que vous lancez une application assez riche au niveau graphique, l'application s'arrête soudainement.

Comment libérer de la mémoire ?


  • Supprimez les musiques : si vous êtes inscrits à iTunes Match, la suppression laisse vos morceaux disponibles dans le cloud, un petit nuage apparaît à côté du morceau.
  • Supprimez les photos : si vous utilisez l'application Google+ et que vous avez paramétré les Photos en sauvegarde automatique, à chaque fois que vous lancez Google+, les nouvelles photos sont automatiquement enregistrées dans votre compte Google, vous pouvez donc les supprimer au fur et à mesure de votre appareil (pour les supprimer par lot, connectez l'appareil à un ordinateur et utilisez iTunes). Pourquoi ne pas utiliser le flux de photos de l'iPad ? Celui-ci n'enregistre, pour l'instant, que les 1000 dernières photos.
  • Supprimez les applications : avec le temps de nombreuses applications s'entassent sans qu'on les utilise vraiment. Faites le tour, réfléchissez à la dernière fois que vous l'avez utilisée et supprimez-la. Vous pourrez toujours la réinstaller en allant sur App Store, Achats. Toutes les applications que vous avez achetées sont disponibles dans le cloud.
  • Supprimez les iMessages : l'application iMessage stocke les messages instantanés qui peuvent prendre beaucoup de place en particulier si vous vous en servez pour envoyer des photos. Lancez iMessage, supprimez toutes les conversations.
Pour connaître exactement la place mémoire prise par chaque application, allez dans Réglages, Général, Utilisation (Settings, General, Usage).




Voir aussi : Pourquoi choisir un iPad Mini ?